Villiers-sur-Marne Rend Hommage À La Jeune Fatoumata

Le quartier des Hautes-Noues s’est mobilisé ce lundi midi pour rendre hommage à la fillette, Fatoumata, 7 ans, décédée après avoir été renversée par une voiture.

Ils étaient tous là ce lundi à midi. Des parents, des frères, des sœurs, des voisins, des élus, des employés de l’Escale et tous les enseignants des deux écoles que la fillette avait fréquentée. Plus d’une centaine de personnes se sont regroupées aux Hautes-Noues à Villers-sur-Marne – dans le Val-de-Marne – pour rendre un dernier hommage à Fatoumata. Elle traversait la rue en courant lorsqu’elle a été percutée par une voiture, conduite par un habitant du quartier. L’homme, dont la famille s’entend toujours bien avec celle de Fatoumata, roulait doucement mais il n’a pas pu éviter le drame. La fillette de 7 ans avait succombé à ses blessures après avoir été renversée par la voiture, le 10 avril dernier.

-
Fatoumata, Credit: Laura Panny

Depuis, toute la cité des Hautes-Noues est sous le choc. « On a tous tellement de peine, raconte le voisin qui a fait une séance de prières avec toutes les personnes présentes, paumes tendues vers le ciel sur le lieu de l’accident. Fatoumata jouait tout le temps avec ma fille, les enfants aussi sont effondrés. Heureusement qu’il y a eu un hommage aussi à l’école. »

Une trentaine d’enfants étaient présents ce lundi et c’est à eux que pensaient les parents présents. Comme Djereba, qui a pris la parole au début de la marche à la place de la maman de Fatoumata. Trop émue, celle-ci a seulement répété pendant tout le rassemblement le mot « merci. ». « Elle a perdu sa petite dernière et c’est une immense tristesse. Merci à tous pour la solidarité, tout le monde s’est mobilisé. A l’avenir, il faut que l’on fasse tous attention, nous sommes tous parents de ces petits. »

« Ça peut tous nous arriver à un tel drame », souffle une amie de la famille de Fatoumata. Une collecte menée a permis de réunir près de 6 000 € pour la famille, près de 300 personnes y ont participé. « Le papa de Fatoumata était au Mali, il y est resté pour accueillir le corps de la petite, qui a pu être ramenée au pays grâce à la cagnotte », précise une amie de la maman endeuillée.

Plusieurs mères du quartier envisagent une prochaine rencontre autour de la sécurité des enfants dans leur quartier.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s