Interview Avec L’Actrice-Cinéaste, Rama Tandjigora

29746871_1947457428647048_1152243727_o
Le coordinateur de RFL Dakar Ababacar Sadikh Top, le journaliste Cheikh Ahmed Tidjane Ba et l’actrice-cinéaste Ramatoulaye Tandjigora
Par Cheikh Ahmed Tidjane Ba de l’équipe de RFL Dakar

Rama Tandjigora est une actrice-cinéaste franco-sénégalaise. Née et grandi à Corbeil Essones en France, Rama a étudie au lycée Jean Monnet à Juvisy  avant d’y obtenir son baccalauréat vente. Celle que l’on destiné à vendre des vêtements , s’est trouvé un chemin dans le cinéma. Cet entretien avec elle, nous a donné l’occasion de découvrir le parcours d’une pépite d’or.

UNE VIE, DES HISTOIRES

“Je suis rentrée dans le cinéma par pur hasard. Il ya quelques années,j’étais sortie avec des copines. Une femme est venue vers moi et puis elle m’a dit : « Est-ce possible de vous parler deux minutes ? ». Je trouvais ça un peu bizarre mais par curiosité, je lui accordait de mon temps. Elle s’est présentée en me disant : « Je suis directrice de casting, je m’appelle Nadia Nataf, je paris-de-cedric-klapischtravaille sur le film Paris (2008) de Cédric Klapisch. Vous correspondez exactement à un rôle que nous recherchons depuis quelques temps, alors j’aimerais bien vous voir à l’essai ». «Au début, je n’étais pas intéressée par sa proposition comme je ne connaissais pas bien le milieu[du cinéma]. Je ne me voyais pas jouer devant la caméra et personnellement ce n’était pas un métier que je voulais faire. Elle a insisté plus d’une fois, mais je suis restée sur ma position. C’est ainsi qu’elle m’a proposé d’échanger nos numéros afin de garder le contact. Elle m’a rappelé des jours après pour m’informer qu’elle voudrait encore me voir vu que les préparations du film avaient déjà commencé. J’ai encore refusé une dernière fois avant de céder ; alors je me suis dit : « mais pourquoi pas ! ». On s’est mis d’accord sur une date pour la production, elle m’a donné un texte que je devais apprendre. Chose faite, je suis allée à la production et comme j’étais débutante, j’étais mal à l’aise devant la caméra. Je bafouillais, c’était assez difficile même si elle faisait tout pour me mettre en confiance. Quand je suis sortie de la production, je me suis dit qu’ils n’allaient jamais me rappeler. C’est ainsi qu’elle m’a rappelé deux semaines après et m’a dit que le réalisateur aimerait me revoir . Je suis repartie et ils m’ont fait rejouer la scène avec un acteur. À ce moment-là, je me suis sentie plus à l’aise, plus naturelle ; j’ai même eu à improviser. Une fois finie et rentrée chez moi, elle m’a rappelé pour m’informer que j’avais été prise pour le film et que dans deux mois, je devais partir au Maroc pour le tournage. Ce qui m’a beaucoup surpris! Je suis partie au Maroc et à partir de là j’ai vraiment aimé ce métier; ce qui n’était pas prévu!»

Apprendre,grandir,s’épanouir

Paris était mon premier film et c’est là que je me suis découvert une passion. Après le tournage, j’en ai discuté avec le réalisateur et il m’a proposé de me mettre en contact avec des gens et pourquoi pas ne pas suivre des cours : ce que j’ai accepté. C’est lui qui a payé la totalité de la formation au Cours Florent, l’une des plus grandes écoles de formation professionnelle d’acteurs. J’ai fait les cours et j’ai obtenu mon diplôme. Après cela,je me suis engagée à faire des choses qui me plaisaient en attendant qu’un rôle se présente. C’est ainsi que j’ai commencé à faire des formations d’écriture ,de réalisation et de montage. J’ai fait des stages un peu partout. Après cela, j’ai travaillé sur le film En Attendant Demain  (2008) d’Ichem Saïbi. C’est un film basé sur une histoire vraie, raconte l’histoire de trois jeunes hommes vivant dans une cité bordelaise et qui se retrouvent embarque dans une aventure rocambolesque. Malgré que le tournage était intense,cela ne faisait que renforcé ma passion pour ce métier. J’ai eu aussi à travailler dans d’autres projets comme faire de la publicité pour différentes structures à l’instar d’e-Charging Sénégal.«J’ai travaillé sur un casting comme assistante pour le film Des Étoiles (2013) de Dyana Gueye.J’ai également été assistante de casting du film Divines (2016) de Houda Benyamina, nommé 7 fois au Césars et a remporté la Caméra d’Or au Festival de Cannes».

30118294_1022532114567633_387354301_n
Trophée Francophone Du Cinéma 2015 pour le film Des Étoiles

SES TOURNAGES ET LEURS INFLUENCES SUR SA VIE

Selon Rama, les tournages sont source d’expérience de la vie où elle en ressort toujours plus mature.« Quand on tourne un film sur l’émigration, on en ressort toujours grandi, car c’est quelque chose qui me touche vraiment », j’ai un peu de mal pendant le tournage, car je me suis rendu compte à quel point cela été difficile pour ces gens-là ! Je me suis liée d’amitié avec eux », dit-elle . Ajoutant : « Pendant le tournage du film Paris, je me suis conditionnée, j’étais vraiment dans le personnage de Fatou », dit-elle en racontant son impression dans le tournage de la séquence de la noyade du film Paris. Inspirée par ce film, elle a réalisé son premier film documentaire de 26 minutes sur l’émigration  intitulée  L’Europe à tout prix (2015). « benoît de son vrai nom Kingsley Abang Kum ,auteur du livre  La route, Les ghettos, Le bateau,(2006) et acteur avec qui j’ai partagé Paris – m’a raconté son vécu en tant qu’émigré clandestin qui a fait la traversée.

29939901_1022526871234824_623787251_n
Rama lors d’une interview pour France Inter sur son documentaire L’ Europe à tout prix

Avec des témoignages de ceux qui ont choisi d’aller en Europe à la recherche d’une vie meilleure et ceux qui ont décidé de retourner en Afrique, le film retrace les coins et les recoins de ce phénomène qui fait perdre au continent africain des milliers de jeunes.

DES PROJETS AMBITIEUX POUR SON PAYS

Rama a fait part de son amour envers son pays d’origine le Sénégal, lequel, depuis toute petite, vient passer des vacances tous les deux mois. Soucieuse du développement de son pays, elle s’engage à mettre en place de multiples projets comme une structure de coaching d’acteurs et de réalisateurs , un programme d’atelier d’écriture et la réalisation d’une série télévisée. Ladite série intitulée Chez Eva relate littéralement le quotidien des femmes sénégalaises dans un lieu non anodin: un institut de beauté. « J’ai eu l’idée en allant me faire les ongles chez des copines et qu’à chaque fois que j’étais assise, je voyais toutes sortes de personnages qui entraient et chacun avait une histoire à raconter. Donc, je me suis dit pourquoi pas ne pas faire une mini série décalée », affirme-t-elle. Avec un mélange d’humour et de moral, Chez Eva révèlera un style nouveau pour la fiction televisée sénégalaise, similaire aux séries et films américains tels que Barber Shop de John Ridley et Mark Brown ou Beauty Shop de la chanteuse Queen Latifa . Le tournage a débuté fin Mars à Saly ,au Sénégal.

son message à l’afrique

Pour créer ses scénarios, Rama tire son inspiration de son vécu ou de celui des autres et mieux encore avec une dose d’imagination créative ; ce qui en font des films réalistes.

29939652_1022526837901494_1866160758_n
Tournage d’ Être Ou Ne Pas Être 

Ses thèmes sont toujours accentués sur la mise en valeur de la diaspora et de ses aspirations. Notamment au Sénégal, où selon elle, il ya énormément de choses à dire mais ce qui lui marque le plus est le phénomène des enfants de la rue. « J’aimerais beaucoup faire un film sur les talibés parce que c’est quelque chose qui m’a énormément marqué. Mais j’ai tellement envie de faire des choses que je ne sais pas par où commencer. Alors, pour le moment, je me concentre sur ma série », affirme-t- elle.

Rama Tandjigora se dit être optimiste par rapport au développement de l’Afrique. Au-delà du fait qu’elle y croit, ceci est une idéologie véhiculée à travers ses écrits. Avec sa caméra, la réalisatrice sensibilise la jeunesse africaine sur les risques de l’émigration clandestine et promeut les opportunités existant en Afrique.

On remercie chaleureusement Rama d’avoir accepté cette interview. Une femme au grand coeur qui ne cesse de nous émerveiller. Bravo Rama!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s