Je Suis Khadi: J’ai Mal à Mes Cheveux !  Rendez-Vous Avec Venessa Yatch

Des cheveux afro naturels et heureux, c’est l’objet de la tendance Nappy hair qui fait fureur chez les africaines, afro-descendantes et les afro-carribéennes. Fini les lissages qui nous abîment les cheveux ou les tissages dont les cheveux ne nous appartiennent pas. On célèbre nos cheveux! Être soi-même ,il n’ y a rien de mieux. C’est le message que souhaite faire passer le personnage de Khadi à travers, J’ai mal à mes cheveux, livre écrit par Venessa Yatch.

 

29747412_10157208765328154_1960010677_o
Venessa Yatch, l’auteure de « J’ai mal à mes cheveux ! »

Bonjour Venessa,

Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions.

C’est un plaisir !

29345663_10157208768528154_1497860581_nVous avez publié un livre, « j’ai mal à mes cheveux ! » qui raconte l’histoire de la petite fille aux cheveux frisés. Pouvez-vous nous dire qui se cache derrière cette histoire si attendrissante ? Et pourquoi ce choix de prénom ?

Khadi est venue à moi naturellement, lorsque je suis devenue maman. J’avais été bercée dès l’enfance par des livres telle que la collection de Martine, et celle de la bibliothèque rose et verte. Dans les livres d’école, je ne voyais que des petites filles qui ne me ressemblaient pas. Une fois maman, j’ai voulu que mes enfants puissent voir des visages semblables aux leurs dans des livres et surtout il fallait que ces héros vivent dans un environnement non caricatural. Khadi s’est ainsi imposée à moi. C’est une petite fille qui baigne dans plusieurs cultures, car elle est née ici, vit ici et vient d’ailleurs. Je voulais raconter dans ce premier livre le mal-être qu’elle vit à cause de ses cheveux, au point de désirer ceux de sa meilleure amie Lilas qui elle, a des cheveux lisses. Dans le livre, sa maman va simplement lui parler de la richesse des différences et surtout de son identité qui est son trésor dont elle doit prendre soin.

Quant au choix du prénom Khadi que je trouve très joli en passant, il m’est venu tout naturellement. Je ne pourrais pas expliquer pourquoi ce prénom plutôt qu’un autre. Mes personnages en général arrivent dans ma tête avec leur prénom, leur visage, leur histoire, leur voix. Quand j’ai visualisé tout ça, il m’est difficile et même impossible de changer quoi que ce soit. Et Haneek, l’illustratrice du livre a vraiment dessiné Khadi telle que je la voyais ; je me souviens avoir été très surprise lorsqu’elle m’a présenté ses premiers croquis.

Le mouvement Nappy « natural happy » est né dans les années 2000 aux États-Unis

angelas davis
Angela Davis

avec des activistes telles qu’Angela Davis. Quelle place occupe le cheveu chez la femme afro-caribéenne ?

Le cheveu chez la femme afro est un symbole fort de son identité. Et il est un symbole fort d’estime de soi et de beauté chez la femme en général.

En ce qui me concerne, j’ai longtemps cru comme beaucoup que la norme était aux cheveux lisses. Plus jeune, j’ai vu peu de femmes garder leurs cheveux naturels ; alors, moi aussi, j’ai fait comme tout le monde. Je me suis défrisée les cheveux longtemps. Lorsque j’étais étudiante, j’avais même budgétisé le cout de mes produits de défrisage. Dès que je voyais les repousses, c’est-à-dire les boucles naturelles réapparaitre sous mes cheveux défrisés, je pensais directement au prochain pot à acheter. Ça devenait pour moi tout naturel de mettre des produits chimiques sur mon cuir chevelu, puis de souffrir des brulures causées par ces mêmes produits ;

Et puis, il y a eu ce mouvement Nappy et le big chop mémorable de Solange Knowles ; Là, je me suis posée beaucoup de questions. Je me suis rendu compte que j’avais fait beaucoup de mal à mon identité, que je m’étais presque reniée moi-même, que la fille aux cheveux lisses, ce n’était pas moi. Ça a été mon premier big chop, le crane complètement rasé. Et je me souviens de ce sentiment de liberté que j’ai éprouvé juste après. Je me suis sentie libre d’être celle que je suis.

 

Screen-Shot-2017-02-03-at-8.24.27-PM-732x380
Solange Knowles

Il était donc important pour moi que je puisse véhiculer ce message pour que nos petites filles ne suivent pas le même cheminement que moi. Et cela passait par une histoire forte avec des mots très simples, compréhensibles de tous. Dans le livre, Khadi dit d’ailleurs une phrase très belle :   « c’est une richesse d’être soi-même ». Je me souviens l’avoir écrite avec beaucoup d’émotion.

Les maisons d’édition de livres pour enfants peuvent être très capricieuses ? Avez-vous rencontré des difficultés à publier ce livre ?

Haneek, l’illustratrice du livre et moi, avons tout conçu et réalisé nous-mêmes. Nous souhaitions garder notre liberté quant aux messages que nous souhaitions que notre petite Khadi porte. Ça a nécessité beaucoup de travail, car nous avons analysé tous les aspects du livre jusqu’au moindre détail. Mais même si nous ne sommes pas en recherche active de maison d’édition, nous ne sommes pas fermées non plus pour discuter avec l’une d’elles.

Félicitations, vous avez participé au salon du livre du 16-19 mars 2018 à Paris. Qu’avez-vous ressenti ?

Ça a été une surprise pour nous, car nous avons été invité à exposer notre livre au salon du livre de Paris. Ça a été un plaisir de dédicacer « j’ai mal à mes cheveux ! » et de rencontrer les amis de Khadi. Nous avons été invitées à d’autres évènements également ; donc, on reverra Khadi bien prochainement.

 

 

Peut-on s’attendre à une collection d’aventures de Khadi et ses amies dans un avenir proche ?

Oui « Je suis Khadi ! »  est en fait le nom de la collection qui met en avant khadi le personnage principal ; et « j’ai mal à mes cheveux ! » en est le premier livre. Nous travaillons sur la deuxième histoire de la série avec Haneek. Nous retrouverons notre héroïne khadi dans une autre situation de vie.

Que voudriez vous dire qui pourra convaincre ces mamans, tatas, soeurs et amies qui nous lisent d’agrandir le cercle de copines de notre héroïne Khadi?

À la maison, je lis beaucoup le soir avec mes enfants. C’est notre moment à nous. Nous cherchons des livres qui véhiculent des messages forts et positifs avec des mots simples. Je pense que khadi ferait un beau cadeau ne serait-ce que pour partager un bon moment en famille. Après, il ne s’agit pas de convaincre, mais déjà d’informer les mamans et les enfants que de tels livres avec des héros venant d’ailleurs existent et qu’ils sont disponibles.

Le livre: Je suis Khadi ” J’ai mal à mes cheveux ” est disponible sur Afrikrea.

Vous pouvez suivre les aventures de Khadi sur Facebook.

On remercie Venessa Yacht d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. On a été  touché par sa courtoisie et son professionnalisme. On lui souhaite beaucoup de belles choses.

 

Advertisements

3 Comments

  1. Reblogged this on Venessa Yatch and commented:
    Je partage avec vous une interview que J’ai donné à Radio Features London. J’y parle de la petite Khadi du livre “J’ai mal à mes cheveux ” et de ma propre aventure capillaire.
    Je vous souhaite une agréable lecture.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s